"La mystérieuse affaire de l'impasse Zaafarâni" de Gamal Ghitany

Publié le par Orhan Laxness

ImpasseZaafaraniPrimo, l'auteur: "Gamal ghitany est né en 1945. Dessinateur de tapis à 17 ans, il publie parallèlement son premier recueil de nouvelles. Grand reporter à 23 ans, il couvrira toutes les guerres -Suez, conflit israélo-arabe, Beyrouth, Iran-Irak... De nombreux romans et recueils de nouvelles témoignent du talent de cet auteur éclectique, l'un des plus grands de l'Egypte actuelle " (note biographique prise dans l'édition 2000 de "L'appel du couchant" au Seuil).

Secundo, une date: 1973, année de naissance de cette "mystérieuse affaire". L'Egypte vit alors, après la période du socialisme nasserien décapitée par la défaite militaire de la guerre des Six Jours, le tournant ultra libéral et la guerre du Kippour décidés tous deux par Anouar el-Sadate. Cette évolution s'accompagne du retour, sur l'échiquier politique intérieur, des mouvances islamistes que le pouvoir en place juge constituer un rempart efficace contre l'idéologie socialiste et ses nostalgiques thuriféraires .

Tertio, un lieu: l'impasse Zaafarâni. A l'instar des oeuvres phares du grand Naguib Mahfouz, que l'on songe à "L'impasse des deux palais" ou au "Passage des miracles", ce roman nous amène en une venelle située au coeur du vieux Caire, à quelques pas de la mosquée al-Hussein à la  découverte d'un microcosme urbain où se reflètent et s'incarnent les débats conscients et inconscients qui animaient la société égyptienne de ce temps et qui, au vu de la nature de ces débats et d'une certaine stagnation ou stabilité des situations poitiques nationales et internationales, doivent encore les nourrir.

Quarto, les personnages. Cette impasse abrite une riche galerie d'individus hauts en couleurs, appartenant à diverses couches sociales et dotés de personnalités et caractères éclectiques. Des corps contrefaits, d'autres voués aux plaisirs charnels. Des fonctionnaires pour certains véreux, un perpétuel prisonnier politique en liberté provisoire et un cheikh reclus dans son antre, des femmes acariâtres ou affables, jeunes ou vieilles, belles ou laides. Et tant d'autres. L'impasse Zaafarâni recèle ainsi un étonnant et vaste échantillon de ce que l'humanité et le Caire peuvent engendrer. De plus, ces personnages évoluent en des proportions parfois effroyables sous le coup de boutoir de la "mystérieuse affaire" qui frappe leur impasse et leur esprit.

Quinto, cette mystérieuse affaire. Elle est simple: le difforme et énigmatique cheikh Atteya, du fond de la chambre où il se terre, a, pour le bien de l'humanité, fait taire brusquement la puissance sexuelle des Zaafarâniens mâles, sort terrible s'il en est. Cette punition salvatrice s'acompagne d'un ensemble de règles de vie strictes. Les habitants de l'impasse, tous sexes confondus, voient leurs vies totalement chamboulées par cette nouvelle donne. Ce scénario, à la Saramago , est l'occasion pour l'auteur d'aborder sous la forme d'une farce, où truculence et gauloiserie cotoient conscience politique et acuité psychologique, des problématiques sociales éminemment actuelles. Il lui permet également de prospecter diverses dimensions de la psyché humaine.

Sexto-y, le plaisir. Lisez sans crainte ce roman, surtout si vous êtes assis sur l'herbe à jouir des chauds rayons du soleil, il ne rend pas impuissant, je suis en position de l'affirmer.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article